L’argent Détourné de la Formation Professionnelle : quelques éléments de réponse au dossier du journal Le Point

 

scandale-formation

L’argent Détourné de la Formation Professionnelle, quelques éléments de réponse au dossier du journal Le Point

Suite au dossier publié par Le Point (29 septembre dernier), Devictio s’accorde un droit de réponse en tant qu’Organisme de Formation spécialisé en Informatique et Communication (Multimédia, e-Marketing, Web, Bureautique) tout en complétant certaines informations. Depuis plus de 7 ans nous réalisons des formations pour les salariés, demandeurs d’emploi, indépendants, particuliers…

1 – Premier Point : Trop de centres de formation

Dans les pages consacrées à cette étude, le journal Le Point précise qu’il existe en France plus de 70 000 centres de formation(avec 12500 ouvertures pour 7000 fermetures par an). La comparaison est faite avec l’Allemagne qui compte, elle, moins de 4 000 prestataires, lesquels sont tous certifiés. Mots employés les plus impactants : « jungle de l’offre » et « marché artificiel« . En outre, toujours selon Le Point, en France il est facile d’avoir une activité professionnelle et en plus une activité de formation. Dans l’exemple cité, une  entreprise se sert de la formation pour vendre du matériel bureautique à son client.

La réponse de Devictio :

– Effectivement, le marché de la formation professionnelle est très concurrentiel mais sur 70 000 centres de formation, la majorité sont des personnes seules, autrement dit des formateurs indépendants avec un numéro d’enregistrement (condition indispensable pour pouvoir proposer des formations pouvant être prises en charges par un OPCA dans le cadre du DIF ou du plan de formation des entreprises). Avec le statut d’auto-entrepreneur, il est évident que leur nombre va encore augmenter…

– En ce qui concerne les certifications il est indiscutable qu’elles apportent une crédibilité supplémentaire et qu’elles sont aussi une preuve de compétence. C’est la raison pour laquelle Devictio s’engage à travailler avec des formateurs certifiés, est membre de la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) et prépare la certification OPQF. Pour information, ces certifications – qui sont à l’initiative exclusive des organismes – demandent du temps et sont parfois coûteuses, ce qui peut pénaliser les plus petites structures.

– Certes il est légitime de s’interroger lorsqu’ une entreprise qui vend des fournitures de bureau est aussi  un organisme de formation. Mais qu’en est-il d’une agence en e-marketing qui forme ses clients aux dernières techniques relatives au Référencement et à la Communication digitale (Création de sites web, SEO, SMO, SEA…) ? En effet, comment assurer une formation de qualité (sachant que cette technologie évolue constamment) si l’organisme se contente uniquement de l’aspect théorique ?

 2 – Deuxième Point : Les chômeurs les grands perdants de la formation professionnelle

Toujours selon Le Point, les chômeurs sont les oubliés de la formation professionnelle et l’on dépense plus pour former un fonctionnaire que pour former une personne à la recherche d’un emploi. En outre, décrocher une formation et son financement relève du parcours du combattant pour chaque demandeur d’emploi.

Le complément informatif apporté par Devictio

– Sans remettre en cause les difficultés rencontrées par les demandeurs d’emploi pour trouver une formation et son financement, il arrive fréquemment que certains de nos stagiaires obtiennent le montage de leur dossier (Pôle Emploi et/ou OPCA) en 30 jours. Si certains plans de formation sont long à être traités, la plupart des Conseillers Pôle Emploi arrive souvent à monter un dossier dans les délais malgré le nombre de personnes à gérer. Nous confirmons cependant le manque de financement pour certains demandeurs d’emploi, notamment les personnes bénéficiant d’un CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle).

– Les organismes de formation font tout ce qu’ils peuvent pour accueillir les personnes ayant le plus besoin d’être formées, c’est à dire les demandeurs d’emploi, même si parfois cela est plus difficile, selon le budget formation accordé à certains dossiers. Le CSP évoqué ci-dessus permet de bénéficier d’un financement mais avec un montant de 15 € HT/heure (105 € HT/jour) et ce, alors que la plupart des formateurs externes ont un coût journalier compris entre 350 et 550 € HT/jour…

Voila pour les quelques précisions et compléments d’information que nous souhaitions apporter en tant qu’acteur de la Formation Professionnelle (TPE).

Nous sommes disponibles pour tout hebdomadaire ou autre journal souhaitant écrire un article consacré à la formation professionnelle (et gardons à leur disposition les fiches d’évaluation de nos anciens stagiaires ainsi que leurs témoignages…)

Cordialement.

Cyril Alazary
Responsable Formation
Devictio Formations
25 rue Roux Soignat
69003 Lyon
04 78 97 26 84
formation@devictio.fr

En savoir + :
Formation Professionnelle : un scandale d’Etat – Le Point (29/09/2014)
Comprendre (enfin) la Formation Professionnelle – FFP (10/2014)

 

 

 

 

D’autres articles :

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire