Dossier Spécial Intérim et Formation

Etre intérimaire et bénéficier d’une formation c’est possible. Il existe même des mesures spécifiques à ce secteur.

Voyons d’abord les dispositifs standards. Les modalités d’accès et de rémunération ont été adaptées au statut intérimaire mais le principe reste le même que pour les autres salariés.

DIF

Comme tous salariés, les intérimaires bénéficient du Droit Individuel à la Formation sous réserve d’avoir travaillé 2700 heures dont 2100 heures sur les 24 derniers mois dans l’ETT qui traite votre demande.
La cotisation est de 40 heures de DIF pour 2700 heures travaillées, avec un maximum de 120 heures.

CIF

Un intérimaire peut bénéficier d’un Congé Individuel de Formation s’il justifie de 1600 heures travaillées dont 600 heures effectuées dans l’ETT qui traite la demande.
Il est possible de bénéficier d’un CIF sans conditions d’ancienneté si le bénéficiaire est inapte à travailler dans le secteur lié à sa qualification suite à un accident du travail ou une maladie professionnelle.

VAE

Un intérimaire peut accéder à un congé VAE s’il justifie de 1600 heures de travail dans l’ETT sur les 12 derniers mois.

ETT et Plan de formation

Les Entreprises de Travail Temporaire doivent comme les autres entreprises mettre en place un plan de formation. Il est donc possible pour les intérimaires de bénéficier d’une formation ans le cadre d’un contrat de mission formation. Si la formation est hors temps de travail, le bénéficiaire perçoit l’allocation formation (50% de la rémunération nette de la dernière mission).

Contrat de Professionnalisation

Comme tout contrat de professionnalisation, celui dédié à l’Intérim se destine aux jeunes entre 16 et 25 ans sans qualification ou aux demandeurs d’emploi (sans condition d’âge).
Les missions en entreprise sont alors trouvées par l’ETT et le bénéficiaire s’engage à suivre assidûment les périodes de formation.
Concernant la rémunération, rien de spécifique pour les périodes de formation : le stagiaire touche un pourcentage du SMIC. Par contre, durant les missions en entreprise, il touche le salaire correspondant à l’emploi occupé.

Entretien Individuel

Un intérimaire peut s’il le souhaite bénéficier d’un entretien individuel tous les deux ans à la condition qu’il ait travaillé au minimum 3200 heures dans l’ETT.

Il existe aussi des dispositifs spécifiques à l’intérim :

CIPI : Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire

Le CIPI est une formation en alternance créee spécifiquement pour le travail temporaire, d’une durée comprise entre 210 et 420 heures.
Il a pour but d’aider les personnes en difficultés d’insertion professionnelle. Il est donc destiné aux demandeurs qui ne trouvent pas de poste du fait d’un handicap, de leur âge, d’une situation sociale ou professionnelle particulière.

CDPI : Contrat de Développement Professionnel Intérimaire

C’est également un contrat en alternance mais il est destiné aux intérimaires peu ou pas qualifiés. Il doit leur permettre d’accéder à un premier niveau de qualification, à une qualification complémentaire ou à une qualification différente mais plus porteuse.
Les formations concernées sont donc qualifiantes. Cela peut être un moyen de compléter l’expérience acquise durant les missions d’Intérim.
Les critères d’éligibilité sont précis :
– Personnes titulaires au maximum d’un diplôme de Niveau V, par exemple CAP ou BEP, sauf si elles ont déjà un diplôme et une expérience dans le même domaine que la certification préparée par le CDPI.
– Les personnes titulaires d’un diplôme de niveau IV qui n’est pas porteur sur le marché de l’emploi et qui n’offre donc pas de débouchés. Les candidats doivent donc dans ce cadre ne pas avoir eu d’expérience professionnelle en rapport avec leur diplôme durant les 12 derniers mois.
De plus chaque candidat doit justifier de 450 heures de mission (congés payés inclus) sur les 12 mois qui précèdent la date de début du contrat.

Vous êtes intérimaire et vous souhaitez bénéficier d’une de ces mesures ?
La première chose à faire est d’aller vous renseigner auprès de votre ETT.
Vous pouvez également joindre des conseillers du FAF.TT, OPCA spécialiste du travail temporaire : http://www.faftt.fr/

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire