Formations DIF et Intermittents

formations-intermittents

Chaque employeur d’intermittents verse des contributions pour la formation professionnelle. Ces fonds sont récoltés par l’AFDAS. Cependant, les intermittents n’ayant pas d’employeur fixe, c’est l’AFDAS qui se charge de gérer leurs droits à la formation.

Chaque personne qui souhaite suivre une formation peut donc adresser une demande à l’AFDAS. La formation devra avoir lieu sur une période où le stagiaire n’est pas sous contrat de travail. Il sera donc inscrit à Pôle Emploi pendant la formation.

Comme tous salariés, les intermittents cumulent des heures de DIF en fonction du nombre de jours travaillés. Ce nombre de jour est défini directement par l’AFDAS en fonction des données transmises par la Caisse des congés spectacles.

Une heure de DIF équivaut à 9,15€.

Les actions de formation concernées sont diverses, par exemple : Logiciels bureautiques ou d’infographie, langue étrangère, bilan de compétence … La liste des actions prioritaires est consultable sur le site de l’AFDAS.

Vous pouvez également suivre d’autres types de formations dans le cadre du DIF lorsque vous n’êtes pas éligible aux autres financements (plan de formation, période de professionnalisation). Cela peut être en période de carence par exemple.

Pour les bénéficiaires de l’ARE, si l’AFDAS vous accepte l’utilisation de vos heures de DIF, il peut être ensuite nécessaire d’effectuer quelques démarches auprès de Pôle Emploi :

–          Pour un stage inférieur ou égal à 40h : pas de démarche à faire. Rémunération par l’ARE.

–          Pour un stage de plus de 40h : Pôle Emploi établira une AISF (attestation d’inscription à un stage de formation) à faire signer par l’organisme de formation. Rémunération par l’AREF.

Si le stagiaire n’est pas indemnisé par Pôle Emploi, les heures de formation sont comptabilisées comme temps de travail par Pôle Emploi.

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire