L’alternative aux applications mobiles : les applications web.

 

Web and SEO analytics concept

De plus en plus d’entreprises se posent aujourd’hui  la question de ce qui est le plus avantageux pour elles et pour leurs clients entre une application native et une application web. Il n’y a pourtant pas encore de réponse universelle à cette question car les deux solutions possèdent leurs avantages et leurs inconvénients.

Une application native est une application mobile, disponible depuis un store sur votre mobile, spécifique à Android, iOS ou Windows phone, c’est un « logiciel » que l’utilisateur installe et doit mettre à jour régulièrement. Depuis plusieurs années la réalisation d’une tel application est la solution idéale lorsqu’un site responsive ne suffit pas à créer une bonne ergonomie et une bonne expérience à l’utilisateur mobile.

Mais depuis l’arrivée de l’HTML5 une alternative est apparue : les applications web ou « web-apps » qui fonctionnent de manière identique. Quels sont alors les différences entre ces deux solutions ?

Une web-app fonctionne directement depuis le navigateur, c’est un site internet conçu pour les smartphone, offrant la même interface qu’une application native. Elle est donc compatible avec n’importe quelle plateforme, ce qui signifie un seul code pour n’importe quel device et la maintenance d’une seule application, réduisant énormément le coût de développement. Cela veut aussi dire que ce type d’application ne sera dépendante d’aucun store. Aucun délai de validation et aucun risque que votre app soit refuseé. De plus aucune mise à jour à effectuer côté utilisateur, comme n’importe quel site internet l’application sera constamment à jour.

On peut donc voir énormément d’avantage à utiliser ce type de solution, cependant quelques détails retiennent encore les entreprises à opter pour une web-app. Même si une application web peut fonctionner hors ligne, accéder aux fonctionnalités du téléphones (GPS, photos…), seules les notifications posent encore problèmes, elles ne pourront pas être envoyées si le destinataire n’utilise pas l’application au même moment.

Est-ce donc seulement pour cette raison que l’on entend encore peu parler des applications web ? Certains géants du web, comme LinkedIn, ont voulu tester cette solution. LinkedIn a reconnu la vitesse et la qualité du rendu, mais a abandonné pour d’autres raisons et notamment un problème de mémoire vive, et de manque d’outil comme le débogage.

Il est vrai que leur application restent très complexes, mais avec les évolutions constantes faites en matière de nouvelle technologies, les limites qu’ils ont rencontrées n’en seront bientôt plus, et n’en étaient pas pour d’autres projets moins audacieux.

Testez par vous-même :

Rendez-vous sur forecast.io depuis votre mobile et découvrez la capacité et la puissance d’une application web.

Formations :

Formez-vous dès maintenant au responsive design afin d’être prêt pour votre première application web.

http://www.devictio.fr/internet/formation-responsive-design-lyon.php

Sources :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/54343/pourquoi-j-ai-choisi-de-me-passer-de-l-app-store-et-de-l-android-store.shtml

http://www.zdnet.fr/actualites/web-apps-futur-de-l-internet-ou-reve-inatteignable-39793271.htm

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire