L’Internet en 2011, quelques chiffres !

Le web est en constante évolution depuis sa création et chaque année les chiffres dépassent l’entendement et surclasse les statistiques de l’année précédente. Pour mieux vous rendre compte de ce que représente internet aujourd’hui, le site anglophone Royal Pingdom, a regroupé  comme chaque année, plusieurs sources de donnée et nous offre un récapitulatif des tendances d’internet en 2011.

Et cette année encore, pas de surprise, les chiffres sont impressionnants ! Comparons-les aux chiffres de l’année 2010, publiés par ce même site.

Grâce à Royal Pingdom, on apprend que le nombre d’utilisateur d’internet est passé de 1.97 milliards en 2010 à 2.1 milliards en 2011. On remarque que l’Asie est le continent où il y a le plus d’utilisateurs (922.2 millions) et l’Europe arrive en deuxième position (avec 476.2 millions) presque à égalité avec l’Amérique du Nord et du Sud réunis.

Quant au nombre de site web en 2011, il est de 555 millions contre 255 millions en 2010, soit une augmentation de 300 millions !

Le web 2.0 se porte plutôt bien lui aussi, avec plus de 800 millions de personnes sur Facebook (contre 600 millions en 2010). Le site de partage de vidéo en ligne Youtube voit sa base de donnée être enchérie de 48h de vidéo par minute ! Twitter n’est pas en reste, et si on prend la personne la plus suivie sur le réseau social, c’est-à-dire Lady Gaga, elle a vu son nombre de followers explosé en 2011 avec 18.1 millions de personne contre 7.7 millions l’année précédente.

On peut conclure, que malgré la crise, l’accès à internet se répand de plus en plus, surtout dans les pays émergents. L’année 2011 aura aussi été l’année de la révolte par les réseaux sociaux. De nombreux indignés dénoncé notamment l’oppression des pouvoirs en place comme en Egypte. Un Egyptien est d’ailleurs l’emblème de cette protestation numérique, Wael Ghonim, qui est entre autre le  chef du marketing de Google pour le Moyen-Orient, et qui avait créé une page Facebook intitulée  « We are all Khaled Said ». Même si les réseaux sociaux ne sont pas seul responsable de ces mobilisations, car leurs messages étaient relayé par d’autres médias (télévision, radio…), on ne peut que saluer le courage de ces personnes qui ont mis leur vie en danger pour  clamer au monde entier leurs droits à la liberté d’expression, à la liberté individuelle et publique.

Voilà les chiffres du Web en 2011, des chiffres donc en constante évolution, mais on peut se demander que va devenir internet avec ces lois mises en place par certain pays (France, Etats-Unis, etc…) comme HADOPI ou LOPPSI ? Est-ce que ces chiffres vont continuer de croître ? Ou au contraire, avec la censure de nos chers gouvernements, est-ce que notre utilisation d’internet ne va pas évoluer sous le joug de ces lois ? Restez connectés !

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire