Les Gourous de la formation

Selon la Mission de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), en France entre 1200 et 1500 organismes de formation seraient soupçonnés de dérives sectaires.

Les formations les plus concernées sont celles tournées vers le coaching et le développement de soi.

La formation professionnelle représente un chiffre d’affaire de 7 milliards d’euros réalisé par 50 000 organismes de formation, pas étonnant donc que le secteur attire les convoitises… D’autant plus que c’est un excellent moyen de recruter des membres et de s’assurer une représentation en entreprise.

Alors comment être sûr que votre coach n’est pas un gourou en puissance ?

Ce constat est pris très au sérieux par le gouvernement. Hier 09 Février 2012, se tenait un colloque organisé par la Miviludes et le Ministère de l’apprentissage et de la formation professionnelle. Le but est d’alerter les professionnels de la formation et les particuliers sur ces dérives. La Miviludes y a présenté un guide « Savoir déceler les dérives sectaires dans la formation professionnelle », disponible dès maintenant sur leur site internet en format pdf et en vente en librairie pour 7€.

Dans un entretien au Figaro, Georges Fenech, président de la Miviludes, propose la création d’un label pour les organismes de formation avec une harmonisation des normes de sélection. Il envisage également que l’Etat puisse reprendre les fonds versés à l’organisme de formation si les contrôles ne sont pas satisfaisants.
Nadine Morano, Ministre de l’apprentissage et de la formation professionnelle annonce la création d’un répertoire national des offres de formation labellisées.
Les contrôles seront également renforcés et les contrôleurs formés à repérer ce type de dérive par la Miviludes.

En attendant la mise en place de ces mesures, il existe des vérifications simples à effectuer.

Vous pouvez vérifier que l’organisme possède bien un numéro d’agrément accordé par la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), agrément de toute façon indispensable pour pouvoir utiliser votre DIF dans cet établissement.
Si l’organisme appartient à la Fédération de la Formation Professionnelle, c’est un gage de sérieux car les candidats sont sélectionnés et les « mauvaises graines » normalement écartées.
N’hésitez pas également à faire une recherche sur le net pour trouver avis et renseignements sur l’organisme ou le coach.

Voici d'autres articles qui pourraient vous plaire...

Laisser un commentaire